11.1. PETITE ENFANCE, ENFANCE, ENSEIGNEMENT

11.1.1. Constats et enjeux

A l’heure actuelle, force est de constater que l’école est un lieu privilégié d’éducation, qui dépasse le simple « enseignement », et un instrument indispensable de lutte contre les inégalités sociales. Elle doit être un levier essentiel pour s’intégrer dans la société et la faire avancer. Par ailleurs, l’école est l’un des derniers lieux qui parvient à créer du lien et à faire vivre nos villages. Pour cette raison et pour beaucoup d’autres, il faut que la commune contribue, dans les limites de ses prérogatives, à aider les écoles de tous les réseaux à accroître leur attractivité et leur enracinement dans la campagne.

Nous constatons aujourd’hui une précarité grandissante au sein de la population. Celle-ci impacte inévitablement certaines familles et leur quotidien. Par ailleurs, l’insécurité dans le domaine de l’emploi (pertes d’emploi, emplois précaires, compétition, etc ..) génère de l’insécurité et une instabilité au sein des familles. Par ailleurs, plus d’une famille avec enfants sur 3 est de type monoparental à Havelange. En milieu scolaire, les professionnels sont parfois confrontés à des situations problématiques et à des enfants en souffrance.

Début 2018, grâce à l’ONE et à la rénovation des locaux de la rue du Vieux tribunal en 2017, des activités de soutien à la parentalité ont été initiées à une fréquence mensuelle.

L’accueil extrascolaire accueille des enfants de 2 ans ½ à 12 ans le mercredi après-midi, lors des journées pédagogiques et des vacances scolaires. Ce service apporte aussi un soutien matériel et pédagogique aux accueils du matin et du soir dans les écoles.
Un large éventail d’activités de qualité est proposé aux jeunes enfants et des collaborations avec les acteurs locaux (Centre culturel, bibliothèque, etc ..) enrichissent le programme. Celui-ci a été élargi au cours de notre mandat pour les jeunes de 8-12 ans, par la mise sur pied d’un atelier artistique organisé par le centre culturel et d’un club nature animé par le CRIE de Modave.

Le Foyer des Jeunes propose de multiples activités aux jeunes de plus de 12 ans de la commune ; certaines activités s’adressent néanmoins aussi aux moins de 12 ans, bien que les plus jeunes ne constituent pas son public cible.

En ce qui concerne l’enseignement, la commune de Havelange compte huit écoles fondamentales offrant chacune des sections maternelles et primaires : six écoles communales, une école libre et un établissement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Les communes sont les pouvoirs organisateurs de leurs écoles. À ce titre, elles jouissent de prérogatives pédagogiques, d’organisation et de désignation. L’une de ces écoles (Miécret) pratique l’immersion néerlandaise dès la troisième maternelle. Cette école (en crise en 2012) a remonté sa population scolaire pour retrouver son niveau de 2011. Elle n’exclut pas les enfants. Un comité immersion se tient chaque année et est attentif à ce que l’immersion reste à la portée de tous.

Des projets pédagogiques variés sont développés dans les écoles selon la personnalité des enseignants, et si le plan langue a été supprimé pour des raisons budgétaires dans toutes les écoles communales qui ne pratiquent pas l’immersion en 2013, les écoles de Méan et Barvaux ont mis en place en 2017 un éveil aux langues ; cette fois grâce à de précieuses bénévoles, et donc à moindre coût.

Notre commune s’illustre par son dynamisme dans sa politique en matière d’enfance : plaines d’été (une quatrième semaine de plaine a été ajoutée au programme en 2018), journée « Place aux enfants », manifestation « Tambours de la paix », projets du conseil communal des enfants (Prix Arthur Haulot en 2014), … Tous ces projets éveillent les consciences des enfants et les mobilisent. Nous souhaitons poursuivre cette dynamique en maintenant un volume de l’emploi communal suffisant pour mener à bien toutes ces initiatives, répondre aux différents appels à projets, et développer encore davantage les activités intergénérationnelles dans les villages.

11.1.2. Propositions

• Développer les activités de soutien à la parentalité ;
• Poursuivre le projet « aire de jeu » de Jeneffe (espace de rencontre tant pour les enfants que pour les parents, les personnes âgées, etc… ) ; Cet espace a été sollicité par les enfants de l’école en 2018 et a été soutenu par le Collège ;
• Favoriser/soutenir les projets qui fédèrent différents types d’acteurs au niveau de la commune (centre culturel, foyer des jeunes, …) ;
• Poursuivre le programme CLE (Coordination Locale de l’Enfance), et notamment l’objectif spécifique qu’il s’est donné pour la nouvelle programmation de 5 ans : l’intégration des enfants en difficulté dans les activités extrascolaires (plaines, stages, …) ;
• Bien que des pratiques de la fameuse « pédagogie active » dont on parle tant soient déjà en œuvre dans certaines implantations, investiguer la question de la « pédagogie active » au niveau de l’enseignement communal: comment envisager la création d’une implantation spécifique ? quelle est la faisabilité d’un tel projet ?
• Favoriser la mise en place et la réalisation de projets éducatifs, notamment en veillant à la stabilité des équipes enseignantes ;
• Soutenir les projets mis en place par les écoles ;
• Favoriser l’attractivité pour les écoles de village ;
• Contribuer à faire de l’école un lieu de démocratie et de participation active ;
• Promouvoir l’école comme lieu de vie (relations humaines et cadre de vie) ;
• Soutenir les initiatives d’ouverture à l’autre ;
• Garantir à toutes les écoles l’accès aux infrastructures publiques (bibliothèques, Hall omnisport,…) ;
• Assurer une information claire aux parents préalablement à l’inscription (règlements, horaires, organigrammes, coûts,…) ;
• Assurer le bon état et l’isolation des bâtiments scolaires, la qualité et la sécurité des espaces de récréation ;
• Veiller à l’achat et à l’entretien du matériel et des outils pédagogiques nécessaires ;
• Sensibiliser les enfants à la consommation responsable (économie d’énergie, problèmes de déchets, qualité des produits,…) ;
• Poursuivre l’effort de formation existant : les enseignants et directions bénéficient d’une formation continue (en cohérence avec le projet d’établissement) ;
• Veiller à la qualité de l’enseignement en évaluant les compétences des enseignants et des directions. L’évaluation est un moyen de faire évoluer les équipes et de cerner leurs besoins ;
• Assurer le soutien nécessaire à la mise sur pied des plans de pilotage ;
• Encourager toutes initiatives qui contribueraient à créer des liens entre les réseaux ;
• Poursuivre la valorisation du travail des accueillantes scolaires, leur évaluation ainsi que leurs formations. Maintenir les équipes compétentes en place dans la mesure des postes disponibles en attendant l’établissement d’un statut et d’un cadre de travail officiel ;
• Maintenir la gratuité du transport des élèves vers le hall omnisport, la piscine, la bibliothèque et les activités du Centre culturel ;
• Viser, dans le plan de mobilité (cf. fiche), à améliorer le service de transport entre le domicile et l’école ;
• Favoriser des solutions alternatives : déplacement en vélo (accompagnés d’un adulte), covoiturage,…

11.2. JEUNESSE

11.2.1. Constats et enjeux

Le Foyer des Jeunes mène une action remarquable en matière de développement de la citoyenneté et de mise en œuvre de pratiques socioculturelles et de création. La commune soutient cette action par le biais d’une subvention annuelle et par une assistance technique ponctuelle des services communaux. De nombreuses ‘jeunesses’ de village contribuent à la dynamisation de ceux-ci.

Les mouvements de jeunesse impliquent de nombreux bénévoles et sont une réelle école de vie pour beaucoup d’enfants ; ils permettent le contact avec la nature, la vie de groupe, la prise d’initiatives… Autant d’expériences utiles pour la vie une fois adulte : le patro Mémapofaiba (Méan Maffe Porcheresse Failon Barvaux) et le patro Saint-Martin de Havelange disposent de locaux communaux et méritent d’être soutenus.

Les problèmes rencontrés par les jeunes en recherche d’un logement, d’un emploi, d’une orientation scolaire, professionnelle ou familiale,… doivent constituer une priorité pour le CPAS.

La commune doit mener une politique de développement économique qui évite autant que possible le départ des jeunes qui ne trouvent pas ici le moyen d’exercer leurs compétences.
Il est aussi important de susciter chez les jeunes une conscience citoyenne et surtout de leur permettre de l’exercer. Deux actions ont été menées en ce sens au cours de notre mandat 2012-18 : la création d’un conseil de la jeunesse mis sur pied en 20161 et le soutien au service citoyen en 2018. Le conseil communal des jeunes a développé de nombreuses rencontres intergénérationnelles. Le 1er mai de cette année, un espace « banc et bacs potagers » réalisé en 2017 par les jeunes de l’été solidaire a été inauguré à proximité de la maison de repos ‘Les adrets’ de Miécret.

11.2.2. Propositions

• Continuer à soutenir le Foyer des Jeunes et toutes les initiatives jeunes, les jeunesses de village, les patros, groupements sportifs ;
• Continuer à soutenir le Conseil Consultatif des jeunes et leurs projets ;
• Encourager l’engagement des jeunes dans des actions de solidarité (ex : « bancs publics », été solidaire et opération 11. 11. 11 en faveur des pays en voie de développement) ;
• Soutenir la participation aux activités associatives, culturelles, sportives pour publics fragilisés ;
• Garantir aux patros l’accès à des locaux ;
• Poursuivre le projet de prévention lors des événements festifs chez les jeunes, projet initié en 2017-2018 avec l’aide de la Province de Namur ;
• Développer et faire connaitre le service citoyen tant au bénéfice des jeunes de la commune qu’au bénéfice des structures accueillantes. La commune adhère aux valeurs du service citoyen depuis juin 2018.

11.3. AÎNES

11.3.1. Constats et enjeux

A Havelange, 940 personnes ont plus de 65 ans (17% de la population). Avec l’allongement de l’espérance de vie, la période qui suit la vie active s’allonge également. Cela donne naissance à de nouveaux besoins en termes de loisirs, d’activités, de services.

A Havelange, une personne de 80 ans et plus, sur 3 personnes du même âge, vit seule. L’entrée en maison de repos n’est pas toujours accessible financièrement. Le maintien à domicile de personnes en perte d’autonomie implique parfois grandement la famille, « les aidants proches ». Ceux-ci ont besoin d’être relayés s’ils ne veulent pas tomber dans un épuisement total ; ils n’ont parfois pas conscience de leur état de fatigue. Des formes de relais sont à imaginer.

Même en maison de repos, nos aînés peuvent souffrir de solitude.
Remettre un peu de vie dans leur vie, leur laisser une place, les sortir de leurs murs dans la mesure de leurs capacités… quelle gageure !

Le groupe des aînés constitue d’autre part un réservoir de ressources à partager.

La commune doit promouvoir une politique intergénérationnelle, source d’enrichissement. Elle doit aussi veiller à éviter l’isolement, entre autres, en initiant une politique de mobilité où les moins valides ne sont pas des laissés pour compte.

Avec l’aide de la Province de Namur, la commune s’est récemment engagée dans le processus Ville Amie des Ainés (VADA). Celui-ci permettra de mieux cerner les besoins de ce public cible, d’écouter ses demandes et d’y répondre avec eux de manière efficace et constructive.

11.3.2. Propositions

• Promouvoir un plan de mobilité adapté aux « sans voiture » ;
• Renouveler et réimprimer le répertoire de services havelangeois, imprimé et diffusé en décembre 2016 ;
• Attribuer au sein de l’administration communale une personne référente pour les seniors et les personnes en situation de handicap à la commune : un service senior au sein de l’administration qui serait une porte d’entrée pour toutes les demandes relatives aux aînés (services CPAS, pensions, activités culturelles…) ;
• Développer des logements sociaux adaptés ;
• Poursuivre et développer des actions de solidarité comme par exemple des échanges entre enfants et aînés déjà existants, notamment au travers du conseil communal des enfants et du conseil communal de la jeunesse, du projet ‘potager et soupe’ pendant les plaines, …) ou des lieux d’accueil et d’activités en journée ;
• Développer, au sein des villages, des lieux/des moments de convivialité et de rencontre sur base du projet « banc » mené par le conseil des jeunes à Miécret. Octroyer –sur base d’un projet- une petite subvention annuelle aux comités de village qui organiseraient une activité intergénérationnelle annuelle ;
• Acheter une joelette et un cyclopousse en vue de les mettre à disposition pour des sorties de personnes en situation de handicap ;
• Soutenir les aidants proches, imaginer des solutions de relais, des lieux de convivialité où la personne âgée pourrait venir de temps en temps partager un petit moment.

Share This